rencontres / MELISSA UNGER
fondatrice de SEYMOUR (S+), creative consultant

MustacheFauxCils Papillon Dans quel quartier habitez vous à Paris? Le 10 ! Mon appart surplombe le Canal St. Martin juste a coté du mythique Hotel du Nord. Cent fois par jour j’entends les guides sur les bateaux touristiques hurler : « Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? ». Ca me rend dingue tout en me faisant marrer.

Quel est votre meilleur souvenir à Paris ? Difficile ! Il y en a tellement. Mais le plus fort et sans doute un des premiers. Quand je suis arrivée de New York je n’avais pas d’amis ici. J’ai diné la première fois seule dans un café lambda Place Maubert, j’ai pris un poulet/frites et un verre de vin rouge. Je me suis rarement sentie aussi heureuse.

Vous sentez vous intrinsèquement Parisienne? Franchement, non. Cela fait 7 ans que je suis ici, mais je suis encore très New Yorkaise. Les Françaises cultivent merveilleusement le mystère, la séduction. Moi, je parle vite et souvent trop fort, je speed tout le temps,  je suis très maladroite (je me casse la gueule au moins une fois par jour) je parle aux inconnus dans le métro,  je fais des ‘hugs’ a tout le monde,  je racontes ma vie privée a la caissière, bref, je suis une grande blonde toujours surexcitée au milieu de brunes infiniment élégantes.

Qu’aimez vous à Paris? et qu’est ce que vous n’aimez pas? Ce que j’aime le plus a Paris c’est de m’y perdre. Paris est pour moi un labyrinthe inépuisable et merveilleux. J’adore aussi les Vélibs. Ce système est génial. Quelle liberté !

Ce que j’aime le moins a Paris c’est les ‘cliques’. Je trouve que les Parisiens restent trop souvent dans des groupes définis par leurs statut social ou par métier, je rêve de voir tout le monde se mélanger un peu plus.

Qu’aimeriez vous changer à Paris? Plus d’enthousiasme ! J’aimerais que les gens sourient dans la rue.

Parlez nous d’une journée type, ou d’une journée particulière. Je n’ai pas de journée type, j’adore le changement et le renouveau, j’ai du mal à faire la meme chose trop longtemps. Les challenges m’inspirent. Une journée parfaite serait remplie de nouvelles découvertes, de leçons de vie, de partages, et de belles rencontres.

L’endroit ou vous partez en vacances pour vous ressourcer? Il y en a deux. Impossible de n’en choisir qu’un. Le premier c’est dans les Pyrénées dans la jolie petite maison de mon chéri. Le silence est absolu, et la beauté des montagnes majestueuses me calment et m’inspirent aussi. Le deuxième c’est Los Angeles!! I love L.A. ! J’ai beaucoup d’amis d’enfance la-bas et j’adore y aller. C’est le Yin du Yang Parisien, j’y bouffe des ribs, des burritos, je bois des margaritas, je remonte la côte Pacifique en bagnole avec le vent dans les cheveux et le sel dans les narines, je suis pieds nus toute la journée, je ris beaucoup. (Le plus ironique c’est qu’a Paris on me trouve New Yorkaise et a L.A. on me trouve Parisienne !!) Quelle activité vous détend? Aaaaahhh ! La question à mille euros ! J’ai beaucoup de mal à me détendre, à lâcher prise, c’est un de mes plus grands défauts…Mais j’adore faire la cuisine. Couper les légumes, faire une tarte, cela me vide la tete et me calme.

Comment définiriez-vous votre style vestimentaire? Malgré le fait que je ne le suis pas trop, j’ai la grande chance d’avoir une mère très fashion. Elle m’a filée tous ces trésors designer vintage 70’s (YSL, Chloe, Andrea Odicini). Je mélange ses affaires avec les miennes qui sont un peu bohémienne rock. Le résultat n’est pas mal, quand je me débrouille bien. Mais quand je me rate… ca donne un look désolant du genre Ségolene Royale déguisée en Janis Joplin.Quels sont vos gestes beauté, secret de famille transmis ou recette inavouable efficace? Pour moi, le meilleur secret de beauté c’est la bonne humeur. Oh…du calme ! Je sais que c’est ringard, mais c’est tellement vrai! Quand je suis triste ou déprimée, j’ai vraiment une sale gueule. Quand je suis joyeuse je me trouve mieux. Ma plastique change complètement pour le mieux ou pour le pire selon mon humeur.

Ps : … je vous avoue aussi que la découverte du shampoing sec Klorane m’a changé la vie.

Un aliment, un plat que vous aimez préparer, un restaurant préféré? J’aime les restos feutrés, cosy, sympa avec un accueil amical où on peut trainer des heures. J’adore l’Hotel du Nord en bas de chez moi, et aussi Chez Petrelle les soirs d’hiver.  Sinon, je fais un Irish Lamb Stew et une salade de poulet poché au fromage de chèvre avec des cranberries qui semblent plaire a mes amis.

Votre top 5 parisien? J’ai envie de vous parler des gens géniaux de mon quartier qui proposent des magnifiques alternatives aux grandes enseignes.

– Agnés Sinelle et sa belle boutique de bijoux DANTE & MARIA 

– Romaric Tisserand et sa wild et wonderful MoMO GALERIE : www.momogalerie.com

– LouLou Weiss et sa cool brocante LES AMES ART :

– Objets et vêtements vintage au 104  Quai de Jemmapes 75010

– Tom des Fleurs et son univers végétal BLEUET COQUELIQUOT www.bleuetcoquelicot.info/

– Easy–Sacha et Karl Marc les tatouers les plus gentils du monde MYSTERY TATTOO CLUB : www.mysterytattooclub.com

– (*et hop… je glisse une adresse de plus pour les visiteurs : Sophie Berdah et son hôtel charmant sur les quais du Canal LE CITIZEN : http://www.lecitizenhotel.com/)

Votre top 5 d’une autre ville que Paris? J’aime beaucoup visiter des lieux d’art magnifiques dans des endroits étonnants. Mes préfères a ce jour sont:

– Castello di Rivoli prés de Turin  www.castellodirivoli.org

– Bennessee House/Naoshima dans la mer intérieure du Japon  www.benesse-artsite.jp/en/benessehouse/

– MASS MoCA au fin fond du Massachussetts  www.massmoca.org

 – Ghost Ranch de Georgia O’Keefe au Nouveau Mexique www.ghostranch.org

 – Casa Rocca Piccola a La Valette sur l’ile de Malte www.casaroccapiccola.com

Quelle type de musique écoutez vous? J’ai grandi avec le rock, le punk rock, le glam rock, le skate rock, le indie rock. Donc, je suis très rock ! Cela dit, je suis aussi très sensible aux innovateurs et aux belles paroles avec mélodies douces. J’aime autant Television que Tom Tom Club que Tom Waits.

Top 5 singles ? Top 5 albums ? Top 5 artistes ou groupes ? C’est une question impossible car la musique est très importante pour moi. J’en aime trop. Mais voilà  5 classiques qui  me viennent immédiatement a l’esprit qui ont beaucoup marquée ma jeunesse.

  1. Blondie- Parallel Lines
  2. Jesus & MaryChain- Darklands
  3. The Clash-London Calling
  4. Pixies-Surfer Rosa
  5. Lords of the New Church-Is Nothing Sacred ?

Top 5 personnalité créative que vous avez interviewé ? ou rêvez d’interviewer? J’ai eu la grande chance d’interviewer plusieurs grosses pointures de l’art contemporain pour le site artnet (Anish Kapoor, Tony Cragg, Alex Katz, Antony Gormley, Gabriel Orozco, etc). Je ne pourrais jamais choisir entre eux…en revanche  il y a pleins de personnalités avec lesquelles je reverais de discuter (la plupart ne sont malheureusement plus vivants !) : 

– Muhammad Ali

– Walt Whitman

– Carl Jung

– Leonardo Da Vinci

– JD Salinger

Estimez-vous avoir une vie rangée? La chose la plus dingue de votre vie? Oh my god ! Je n’ai pas du tout une vie rangée. Je ne saurais pas ou commencer pour vous raconter toutes les conneries que j’ai fait et que je continue a faire…

Passions d’enfance conservées? J’adore encore regarder les exploits des athlètes incroyables du skateboard et du surf.  J’ai grandi entourée de garçons passionnés  par ces sports. Je pourrais regarder des vidéos de surf et de skate pendant des heures.

Quel est votre parcours jusqu’à maintenant? Ouf. Pas simple de résumer 20 ans de carrière en quelques lignes. En bref, ma vie professionnelle se déclenche en 1989 à Londres ou je travaille dans une équipe de production de music vidéos, 2 ans plus tard direction NYC où je bosse encore pour la prod sur plusieurs films (Age of Innocence, Quiz Show, Bronx Tale, etc.) Je passe par la case assistante personnelle d’acteurs (Robert De Niro (2 ans) et Daniel Day Lewis (lors du tournage du film de Scorsese). Puis direction la télévision ou je bosse quelques années dans des boites qui développent des émissions. En 1999, je passe à la pub, et je me retrouve Vice Présidente du département médias au Ad Council. En 2004, à 36 ans, après presque 5 ans au Ad Council, il me faut du nouveau. Comme souvent avec moi… c’est du radical, je démissionne, je vends mes meubles, lache mon appartement et je pars à Paris (ma mère est Française). Une amie me présente Thaddaeus Ropac qui me propose le poste de manager de sa galerie (Je tiens d’ailleurs à le remercier une fois de plus, grâce a lui et à l’équipe extraordinaire et si sympa de la galerie j’ai eu la possibilité d’entreprendre une nouvelle carrière a Paris.) Je passe presque 3 ans dans cette magnifique galerie. Un peu ‘homesick’ je retourne quelques mois vivre aux USA pour ‘voir’… mais j’ai Paris dans la peau… et je reviens. Depuis 2007, je suis consultante freelance ; un métier que j’adore… dernièrement, j’ai eu le grand bonheur de travailler pour artnet et Gina Kehayoff, la Directrice de artnet France.

Comment définiriez vous votre activité professionnelle? Parlez nous de votre univers créatif ? inspirations ? Je suis Creative Consultant… il n y a pas vraiment un titre équivalent en Français… mais en gros je fais du consulting sur des projets variés, tous plus ou moins liés a l’art contemporain, mais en 2012 je me lance dans un ‘creative consulting’ plus diversifié.  A suivre!

Ces dernières années furent une période d’évolution importante pour moi. A 40 ans j’ai commencé a me poser des questions. Ce qui avait fonctionné pour moi de 25-40, je ne me voyais plus le faire de 45-65. Donc j’ai tout mis à plat… et petit à petit je me suis rendue compte que ce qui m’importais le plus à ce jour c’était de transmettre mes connaissances et ma passion pour la créativité, donc en Janvier 2011 j’ai fondé Seymour (www.seymourprojects.com) une initiative qui a pour mission d’encourager la créativité. Cette année nous allons élargir notre mission et aussi nous engager dans des projets hors du web, mais pour l’instant Seymour communique principalement sur internet. Je suis particulièrement inspirée par les iconoclastes, les marginaux, les preneurs de risques, ceux qui on le courage de poursuivre leur vision sans se plier aux obstacles et aux préjuges de la société.

Comme dit Michel Audiard : « Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. »

Quelles sont les personnes ou personnalités que vous avez rencontré et qui vous ont le plus marqués? Patti Smith. Sans hésitation. Je l’ai croisée dernièrement l’hors d’un vernissage… J’étais tellement émue, je n’ai pas réussi à vraiment lui parler. Elle est très à la mode en ce moment, mais elle est mon icône depuis toujours. Adolescente je ne me sentais pas très féminine et je m’identifiais avec Patti. Jeune adulte, je cherchais toujours une seule voie par laquelle m’exprimer créativement… Patti m’a aidé à voir qu’il n’est pas nécessaire de choisir… elle est peintre, poète, photographe, musicienne. Elle est battante, politique, spirituelle, pleine d’humilité, punk et douce à la fois, muse, businesswoman et coté amour… elle aime qui elle veut sans définitions ni contraintes, elle a donné naissances à d’innombrables projet créatifs ainsi qu’à deux enfants. Patti montre aux femmes que tout est possible. Nous vivons de plus en plus dans une société qui glorifie la jeunesse, mais Patti nous montre qu’au contraire nous pouvons devenir de plus en plus fortes et géniales au fil des années.  Elle vieillit avec une grâce et franchise sans artifices qui me touche beaucoup.

Quel est votre meilleur souvenir lié à votre activité ? A chaque fois que je ressens que mon conseil a fait une différence profonde et concrète dans le parcours de quelqu’un, je suis ravie. Rien ne me fait plus plaisir que d’avoir un impact positif sur les gens avec lesquels je rentre en contact.

De quoi êtes vous le plus fier professionnellement? et personnellement? De ne m’être pas trop mal démerdée professionnellement les 20 dernières années tout en restant fidele à mes valeurs. Ca ne m’intéresse pas d’être cool, ou de gagner du terrain en faisant du mal aux autres… j’essaye de rester authentique et fidele à moi-même tout en avançant vers mes rêves. Il y a une expression en Anglais que j’aime bien : « Just do what you love, and the rest will follow. »

Quel est votre domaine de prédilection? Je suis boulimique d’informations! J’aime tout ! Mais il est vrai que j’ai des petits faibles pour l’art brut, la littérature, la photo, le cinéma et la musique….et aussi la philosophie et les sciences!

www.seymourprojects.com

Comments are closed.

×